En 2018, NEXT4 a scellé un partenariat avec Kineis afin d’implémenter la technologie historique de CLS (CNES) dans les modules électroniques de Next4 qui permettent le suivi de containers de marchandises où qu’ils soient dans le monde.

Même si NEXT4 a décidé de miser sur le réseau terrestre le plus étendu et réellement couvert (le GSM et sa version LTE-M + 2G) conférant au produit une vraie couverture internationale, il n’en demeure pas moins que certaines zones sont encore inaccessibles à toute communication radio.

Or CLS, via sa nouvelle entité Kinéis, permet maintenant d’exploiter la technologie qu’elle met, depuis des années, à disposition de la sécurité et de l’environnement : ARGOS.
Forte d’une constellation ARGOS de 6 satellites (2019) Kinéis permet d’envoyer dès à présent des messages depuis des appareils autonomes.
Kinéis est le seul à pouvoir fournir une constellation “IOT Spatial *” immédiatement disponible via la constellation en place.
En 2021, le lancement des nanosatellites de Kinéis permettra d’assurer sur le module électronique,  une consommation d’énergie très basse.

Module Kinéis

Les trackers de NEXT4 disponible en mai 2019 dans leur version terrestre sont déjà en pleine évolution vers la version satellite qui proposera une hybridation GSM-Argos.

Zone de tests NEXT4

Plusieurs tests ont déjà été menés dans la base de tests NEXT4 et ils sont concluants pour valider que cette solution est adaptée même sur des environnements aussi contraints que ceux de la logistique et des envois en container maritime.

Les ingénieurs de NEXT4 et Kineis continuent de collaborer pour rendre disponibles en 2019 ces outils permettant de suivre  vos marchandises partout dans le monde.

*Le concept d’IoT spatial repose sur quatre fondamentaux : des objets de très petite taille, une consommation très faible, un délai raisonnable et un coût abordable. Les caractéristiques techniques sont permises par les fréquences choisies (bande UHF, fréquence dédiée au niveau global et peu polluée) ainsi que par les orbites retenues.

by Cédric Rosemont